• Gare au bisphénol A dans nos boites alimentaires !

    Après les pesticides et les OGM, un nouveau scandale en matière de produit chimique toxique dans l'industrie alimentaire a été révélé. Soupçonné d'être dangereux pour notre santé, le Bisphénol A est présent dans de nombreux objets de notre quotidien.

     

    Omniprésent dans notre quotidien

    Depuis 50 ans, le bisphénol A (BPA) sert à la fabrication du polycarbonate, un plastique rigide, transparent et très résistant. 3 milliards de kilos sont produits par an, à travers notamment les récipients alimentaires tels que les bouteilles recyclables, les boites de stockage de nourriture et les biberons. Il est aussi utilisé pour tapisser les boites de conserve et les canettes de boisson.

     

    Le BPA est donc omniprésent, dans les conserves et les plastiques alimentaires mais on le retrouve également dans les cartes bleues et dans les papiers thermiques, c'est-à-dire dans les tickets de caisse !

     

    Ainsi, pratiquement tous les habitants des pays industrialisés en ingèrent quotidiennement à leur insu, il est présent dans les urines de 95 % de la population occidentale.

     

    Le scandale des biberons

    Début des années 2000, des chercheurs découvrent que le BPA est capable de s'extraire de ces plastiques et résines pour venir « polluer » les aliments ou boissons avec lesquels il est en contact. De plus, ce phénomène est plus important sous l'effet de la chaleur, la substance toxique « migre » du contenant vers le contenu, du biberon vers le lait, par exemple.

     

    D'autre part, ils mettent en garde sur les effets, même à très faible dose, de ce perturbateur endocrinien. Il favorise certaines pathologies, telles que l'asthme, le diabète, l'obésité, la fertilité, le cancer du sein et de la prostate, les maladies cardiaques... la liste n'étant pas exhaustive !

     

    Le bisphénol A imite les œstrogènes (les hormones sexuelles féminines). Il est donc capable de perturber le système hormonal du corps humain. Une propriété qu'il a en commun avec plusieurs centaines de polluants, les perturbateurs endocriniens, présents dans les produits de consommation courante, comme les cosmétiques, par exemple. Il pourrait menacer la survie de l'espèce humaine en raison notamment de son impact sur la fertilité.

     

    En 2011, l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) a jugé qu'il était impératif de remplacer ce produit dont de nombreuses études ont montré les dangers pour la santé. Il est désormais interdit dans la production des biberons et dans les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans depuis mars 2011.

     

    La loi laisse aux industriels jusqu'au 1er juillet 2015 pour bannir définitivement le bisphénol A de tous les contenants alimentaires

     

    La traque au bisphénol A

    Pour ne pas subir les effets toxique du BPA, il suffit de changer quelques unes de vos habitudes :

     

    • Préférer le verre : lorsque vous faites vos courses, choisissez des contenants en verre ou optez pour du surgelé. Pour les boissons, idem, oubliez les canettes ! Elles sont certes, pratique, mais elles sont dangereuses.

     

    • Ne jetez plus vos bocaux vides de confiture, de cornichons ou de moutarde, gardez les pour conserver vos aliments.

     

    • Pour réchauffer au micro-onde, utilisez un plat en verre pour éviter la migration du BPA vers les aliments.

     

    Bon à savoir : si vous souhaitez savoir si les boites plastiques que vous avez déjà à la maison sont sans risques, regarder le triangle de recyclage. Les chiffres allant de 1 à 6 signifient qu'il n'y a pas de BPA tandis que les chiffres 3, 7 ou la mention PC, montrent le contraire. Hélas, les fabricants ne sont pas obligés d'apposer ce sigle, son absence ne veut donc pas dire qu'il n'y a pas de BPA.

    Dans le temps ,celui de mon enfance, les bouteilles étaient consignées , ce qui me permettait de me faire une bonne tirelire !

    Je déplore que cela n'a pas continué ,  c'était très écologique et lucratif !

    « Quelle est la cuisson idéale pour la santé et obtenir les meilleurs goûts ?Savoir conserver ses aliments sans réfrigidérateur »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter