• le Kéfir, super-boisson biologique

    A faire chez soi : le Kéfir, super-boisson biologique

     

     

    Alors qu’approche l’hiver, ce peut être le moment idéal pour vous lancer dans la production maison d’un ou deux litres de kéfir (ou képhir).

    Nous en avions déjà parlé, il s’agit d’une boisson fermentée, à base de lait ou de fruits, originaire du Caucase et possédant bien des vertus.

     

    Un bienfaiteur de l’organisme :

    En tant qu’aliment vivant, le kéfir (les grains de kéfir sont constitués d’un agglomérat blanc de micro-organismes vivants en symbiose : bactéries, levure, ferments) est considéré comme un probiotique et est utilisé notamment pour ses propriétés diététiques, ses effets bénéfiques sur la flore et le transit intestinal.

    Les grains de kéfir servent de base à la préparation consommable, le kéfir. Une boisson légèrement pétillante et alcoolisée (conséquence naturelle de la fermentation, le taux est cependant minimal : 0,5 à 1 degré).

    Outre ses effets positifs sur le transit et la flore intestinale, il serait également une aide aurenforcement naturel du système immunitaire, un apport en vitamine de type folates, déficitaires chez les populations occidentales…

    Grossesse, puberté, vieillissement, alcoolisme chronique ou traitement induisant une chimiothérapie par exemple nécessitent un apport en folates à faible dose.

    Le kéfir aurait également un effet bénéfique sur le cholestérol, la circulation sanguine, les troubles veineux, ou encore les retards de cicatrisation !

     

     

    Graines de kéfir

     

    Dénichable à discrétion…

    Il n’est pas vraiment possible d’obtenir du kéfir issu de l’industrie.

    La complexité de sa composition ne le permet pas.

    Le seul moyen semble être de se rapprocher d’un magasin bio qui vous conseillera sur un particulier qui en vend ou en donne, ou bien sur internet, entre particuliers, en passant par des forums.

    Les graines de kéfir se reproduisent très vite et ne coûtent quasiment rien, voire se donnent entre amateurs.

    De plus, elles se conservent quelques jours et un envoi par la Poste, moyennant un emballage digne de ce nom, est tout à fait envisageable.

    Quelles recettes ?

    Mode d’emploi :

    Se procurer des grains de kéfir via les conseils d’un vendeur en épicerie bio, ou via des forums d’utilisateurs,

    Verser les graines (50 à 70 grammes pour 1 litre et demi de préparation*)  dans un récipient d’une contenance d’un litre et demi environ (bouteille en verre idéalement),

    Ajouter de l’eau de source,

    Ajouter les ingrédients qui « teinteront » la boisson : souvent, figues sèches et citrons : pour 1 litre 1/2 de préparation : 1 figue sèche, 1 rondelle de citron et 2 ou 3 cuillères de sucre roux (moins raffiné que le blanc),

     

    Disposez la mixture à l’abri de la lumière et recouverte d’un linge. Ne pas fermer hermétiquement le récipient contenant le liquide en fermentation !

     

    Au bout de 24 h à 48 h, ou lorsque les figues remontent à la surface, il faut les retirer ainsi que les citrons, et filtrer la boisson, l’accueillir dans un récipient en verre que l’on fermera hermétiquement avant de le placer en bas du frigo,

    Les graines de kéfir récupérées peuvent être rincées puis réutilisées !

    A conserver dans un bocal au frais jusque la prochaine utilisation,

    Consommer dès le lendemain.

    A jeun si possible avant le petit déjeuner.

     

    Le mélange à filtrer

     

    Il existe bien d’autres recettes, bien que la figue demeure la base commune à chacune d’entre elles.

    Il est néanmoins possible de remplacer (sur une même base d’un litre et demi de boisson) le citron par une demi orange,un quart de pamplemousse, d’orange sanguine ou remplacer le citron par du citron vert.

     

    Certains amateurs utilisent de la menthe du citron et une figue, ou bien gousse de vanille-citron-figue, ananas-citron-figue…

    Les possibilités sont quasi illimités, et vous trouverez forcément le mélange à votre goût.

    Conservation des graines :

    Laisser sécher les graines sur un torchon (cela peut prendre plusieurs heures), les disposer ensuite dans un pot ou dans un sac congélation et les mettre au frigo.

    Elles se conserveront ainsi jusqu’à un an.

    Mais vous les mettrez à contribution avant ;)

    Réactiver les grains secs :

    Les plonger dans une tasse d’eau tiède avec un peu de sucre, laisser agir une nuit, filtrer et réutiliser.

    Note :

    Il n’est pas nécessaire de préparer à l’avance de trop grandes quantités de boisson, car elle fermente au fur et  mesure, une préparation trop vielle sera moins agréable au goût.

     

    Comment le préparer ?

     

    Le kéfir est une produit laitier fermenté originaire du Caucase.

    Consommé depuis l’antiquité, il est préparé en soumettant du lait à un processus de fermentation réalisé en présence de bactéries.

    Le kéfir est une boisson légèrement alcoolisée (0,2 à 3%).

    Le taux d’alcool varie en fonction du temps de fermentation. Plus celui-ci est long, plus le taux d’alcool est élevé.

    Une boisson aux nombreuses vertus ?

    Le kéfir est reconnu comme étant un probiotique, c’est-à-dire un aliment contenant des micro-organismes vivants dont les effets sont bénéfiques pour la santé. Si l’ensemble des effets bénéfiques du Kéfir restent à préciser, de premières études récentes montreraient qu’il pourrait notamment :

    - contribuer à la lutte contre certaines tumeurs

    - améliorer les défenses immunitaires

    De plus, le kéfir contient de nombreuses vitamines du groupe B.

    Les vitamines du groupe B jouent un rôle essentiel pour le fonctionnement de nos cellules et de notre système nerveux.

    Comment faire son kéfir de lait : la recette

    • ingrédients : 3 cuillères à soupe de grains de kéfir de lait et 1 litre de lait bio (cru, demi-écrémé…)
     
    Grains de kéfir

    Grains de kéfir

     

    Mettre les grains de kéfir dans un bocal si possible en verre

    ©consommerdurable

     

    - verser votre lait dans le récipient

     

    ©consommerdurable

     

    - laisser fermenter pendant une journée et une nuit à température ambiante en mélangeant 2 ou 3 fois.

    Le bocal doit être maintenu ouvert car la fermentation se déroule en présence d’air.

    Il doit aussi être à l’abri de la lumière (couvert avec un torchon ou une serviette propre).

     

    ©consommerdurable

     

     

    - lorsque votre kéfir a coagulé, filtrer à l’aide d’une passoire en plastique. Votre  kéfir est prêt !!

     vous pouvez ensuite conserver votre kéfir pendant 3 jours au réfrigérateur

     les grains peuvent être réutilisés tels quels pour produire un autre litre de kéfir.

     

      A savoir : 3 facteurs influencent la durée de fermentation :

     la température, la quantité de grains de kéfir et la qualité du kéfir que vous souhaitez obtenir.

     Si la température est élevée, le formation du kéfir sera plus rapide.

     De même, si la quantité de grains de kéfir est importante, le temps de coagulation sera diminué.

     

     Enfin, il faut ajusté la fermentation à votre goût.

    Plus la durée de fermentation est longue, plus le kéfir est alcoolisé et acide.

    Encore un petit rajout d'informations sérieuses,

    que je viens vous éditer en PdF : 

     pour en savoir + avec cette vidéo

     

    Si vous le connaissez bien SVP, alors j'attends vos petits commentaires, merci  !

     


     

     

    « La soupe au panais : toutes épices dehors ! Créez vos cocktails de fruits et légumes frais ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :