• Uranium appauvri et armement, scandale en gestation

     

    Uranium appauvri et armement, scandale en gestation 

    Utilisé au début des années 1990 en Irak, l'armement utilisant l'uranium appauvri crée de multiples polémiques malgré son efficacité redoutable. Ces armes sont-elles réellement 'magiques et propres' comme l'affirment les militaires ou jouent-ils aux apprentis sorciers en utilisant l'uranium dans des conflits armés ?

    Avec ce titre un brin subversif ('Uranium appauvri, un tueur présentable'), nous savons déjà que les auteurs de ce documentaire ne tiennent pas forcément à adhérer aux discours officiels sur ce type d'armement.

    Le point de départ de cette enquête débute en Irak, à Bassorah.

    Dès le départ, un chauffeur de taxi nous parlera de 'la route de la mort', cette portion de bitume empruntée par les chars irakiens qui cherchaient à fuir et qui ont été des cibles faciles pour les avions américains.

    Pas moins de trois cent vingt tonnes d'obus spéciaux ont été largués dans cette région irakienne.

    Les ogives étaient toutes équipées de flèches pénétrantes conçues en uranium appauvri afin de percer les blindages.

    Au passage, nous apprendrons que l'uranium appauvri n'est qu'un résidu de l'uranium 'enrichi' indispensable au fonctionnement des centrales nucléaires.

    Or, il se trouve justement que l'uranium appauvri doit systématiquement être stocké ou recyclé...ce qui n'a bien sûr pas été le cas en Irak.

    Les stigmates de cette guerre sont encore visibles aujourd'hui, et un détour par un hôpital irakien nous fournira un petit aperçu de l'héritage que laisse cet uranium derrière lui.

    Un médecin démontrera par les chiffres le lien évident entre l'utilisation de ces armes et l'explosion des cancers dans la population locale.

    Pourtant, il semble que l'armée américaine était bien au courant des risques sanitaires que ces armes pouvaient engendrer, la preuve en sera apportée par des campagnes d'informations destinées à sensibiliser les soldats yankees.

    Le ministre de l'environnement actuel en Irak (Mme ABOUD) se montrera plutôt amère à propos de ces déchets radioactifs.

    Rien n'aurait été fait par les américains pour réparer ces graves erreurs par la suite.

    Pire encore, il semble même que l'Irak ait servi de 'laboratoire' pour tester les effets de ces armes et que des journalistes comme Marie-Claude DUBIN (interviewée dans ce reportage) ignoraient les risques qu'ils prenaient en approchant d'un peu trop près les chars irakiens calcinés.

    Aujourd'hui, des scientifiques reconnus comme Roland DESBORDES s'insurgent contre l'utilisation de l'uranium appauvri dans les armements.

    En effet, un peu plus de quatre milliards d'années seraient nécessaires pour que l'uranium appauvri perde ses effets nocifs pour la santé.

    Chez certains organismes sanitaires officiels (comme l'institut de Radioprotection et de sûreté nucléaire français), l'on partage largement cette inquiétude.

    Le pire, c'est qu'après avoir fait leurs preuve en Irak, ces armes ont aussi été employées dans des conflits comme à Sarajevo, où l'OTAN a dû taper du poing sur la table.

    L'Italie, engagée main dans la main avec l'OTAN, a dû elle aussi s'interroger sur la nocivité de ces armes, étant donné ses engagements humanitaires.

    Les témoignages pleuvront pour accabler l'OTAN qui préfère le mutisme mais d'un autre côté, la justice traine encore les pieds.

    Le gouvernement italien, poussé par l'indignation populaire, a reconnu officiellement la nocivité de ces armements.

    Parfois aussi, le combat judiciaire est poursuivi admirablement soit par des associations, soit par des parents qui ont perdu des proches qui étaient militaires (tel Alain Acariès en France).

    Les élus européens, eux, font pression pour obtenir l'interdiction pure et simple de ces armes mais rien n'a encore été décidé définitivement.

    A l'heure actuelle, l'administration américaine préfère rester muette et ne répond pas aux interviews à ce sujet.

    Seuls quelques intervenants américains tel Jim Mc dermoth (membre du congrès) avouent publiquement leur réprobation devant de tels agissements.

    D'un point de vue strictement économique, l'uranium appauvri représente une manne considérable qui ne repose pas seulement sur son utilisation, mais s'étend aussi à son stockage ou même son recyclage (très onéreux).

    Les victimes de ces armes, qu'elles soient civiles ou militaires,

    obtiendront-elles gain de cause un jour ? 

     

    uranium-appauvri-et-armement-scandale-en-gestation-i4470.jpg

     

    Marie Curie doit se retourner dans sa tombe, en voyant ce qu'on a fait de ce qu'elle avait découvert !

     


     

     Vous comprenez peut être mieux , pourquoi il faut voter ,  ICI

    pour faire appliquer le loi contre les biocides,

    c'est maintenant , allez, on le fait tous avec notre coeur !

     

    bande de titres.jpg1.jpg

     

    equilibre-de-vie.blog4ever.com-Google pagerank and Worth

    « Ce qu'on nous a caché , "la loi du traité de Rome contre les biocides"7700 documents utiles à télécharger »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter